15/09/20

[ JOURNÉE DE L’ECO-BÂTIMENT ] Programme : « J’optimise mon bâtiment, mon patrimoine ! »

C’est un rendez-vous annuel incontournable pour les gestionnaires de collectivités et d’entreprises, les bailleurs sociaux, les promoteurs immobiliers, les prescripteurs… Le 13 octobre, nous organisons à l’Hôtel de Région une nouvelle édition de la Journée de l’Eco-Bâtiment. Objectif : autour d’un programme orienté « pratique et business », permettre aux acteurs de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’œuvre de s’informer, de prospecter et de rencontrer les experts de l’éco-bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes. Demandez le programme !

« Diagnostiquer pour décider, trouver des solutions pour agir, mobiliser les bons acteurs pour réussir… ». Voici le thème, en forme d’engagement, qu’au Cluster Eco-Bâtiment Auvergne-Rhône-Alpes, nous avons concocter pour cette 4e édition. Car en cette année 2020 singulière, marquée par la crise sanitaire et économique actuelle, nous sommes convaincus qu’un tel rendez-vous va participer à faire de l’éco-bâtiment l’un des axes majeurs d’une relance économique responsable et durable.

Ce mardi 13 octobre, après un accueil dès 10h dans le grand hall de l’Hôtel de Région pour l’ouverture de l’espace exposants (plus de 50 entreprises innovantes qui interviennent à tous les étages de la chaine de l’éco-bâtiment) et des RDV BtoB, nous proposons aux visiteurs d’assister à 5 temps forts répartis sur la journée : 4 « Flash info » et 1 conférence, centrés sur l’information, les témoignages et les retours d’expériences.

10h30 Flash info 1 : Rénovation du parc tertiaire
Mobiliser les bons acteurs pour réussir

Marie-Soriya Ao, déléguée générale du Cluster : « Nous commencerons notre série de flashs info avec un sujet qui concerne tous les propriétaires ou exploitants d’un établissement abritant des activités tertiaires du secteur public ou du secteur privé. Au printemps dernier, un arrêté relatif aux obligations d’actions de réduction des consommations d’énergie finale dans les bâtiments à usage tertiaire a été publié au Journal Officiel. Il fait de l’« Éco énergie tertiaire » une obligation réglementaire qui engage vers la sobriété énergétique tous les acteurs de ce secteur. Les objectifs sont progressifs : -40% de consommation d’énergie de l’ensemble du parc français en 2030, -50% en 2050, -60% en 2060. Pour les atteindre, certaines questions se posent aux responsables. Ils doivent savoir :

  • Comment réduire leurs consommations ?
  • Comment suivre cette évolution ?
  • Comment se faire accompagner ?

Christine Berthier-Tuaz, de la DREAL AURA, répondra à ces interrogations et présentera les enjeux globaux de la rénovation énergétique. »

 

11h30, Flash info 2 : Construction hors-site et industrialisation
Trouver des solutions pour agir : des modes constructifs innovants

Sylvain Cazaban, adjoint de direction au Cluster : « Ce temps fort est une occasion pour les représentants de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’œuvre de découvrir des modèles de rénovation émergents et en plein développement qui permettent de gagner en efficacité et en rentabilité. Ainsi nous donnerons la parole à Pascal Chazal de Patch Conseil, cabinet de conseil et d’assistance à maîtrise d’ouvrage spécialisé dans le procédé constructif hors-site. Le principe est, comme son nom l’indique, de pré-fabriquer en dehors du chantier les éléments qui vont constituer le bâtiment. La production de pièces de plus ou moins grande taille se fait industriellement dans des ateliers ou des usines, avec un niveau de finition très avancé. Ces éléments préfabriqués sont ensuite livrés et assemblés sur le chantier pour donner corps au bâtiment final. Ce mode constructif est très intéressant pour la maîtrise d’ouvrage qui peut s’assurer de la qualité du produit posé tout en ayant une garantie de performance sur une durée donnée. Également, Marion Ligneau, de GreenFlex, détaillera la démarche EnergieSprong. Il s’agit d’une approche européenne innovante qui vise à massifier la rénovation énergétique de logements sociaux à énergie zéro garantie. Elle se déploie en France depuis 2016, avec des financements nationaux et européens, et sous la supervisation des pouvoirs publics (DGEC et ADEME). Des projets sont actuellement en cours de développement dans notre région. Au Cluster Eco-Bâtiment nous sommes d’ailleurs co-porteurs du club EnergieSprong en Auvergne-Rhône-Alpes. »

 

14h00, Flash info 3 : Mon patrimoine, mon bâtiment
Comment l’identifier, le quantifier, le qualifier pour mettre en place une stratégie de gestion immobilière ?

Marie-Soriya Ao : « Là, nous sommes partis des questions récurrentes qui se posent au sein d’une collectivité, d’un bailleur social ou d’une entreprise lorsque l’on parle de projets de gestion patrimoniale et immobilière réussis aux plans écologique et économique. Par exemple, que prioriser entre la rénovation d’une école ou les travaux d’une chaufferie collective ? Quelles solutions et quel calendrier pour isoler un ensemble de bâtiments ? Loïc Le Quillec de l’ADEME et Laurent Chanussot d’AURA-EE vont détailler les étapes pour adopter une vraie stratégie de gestion de patrimoine immobilier. C’est-à-dire :

  • organiser cette gestion en faisant l’inventaire pour connaître son patrimoine,
  • choisir ses objectifs pour élaborer une stratégie,
  • définir et planifier ses actions,
  • les conduire et en suivre les évolutions.

On sait qu’une bonne gestion du patrimoine immobilier apporte du confort aux occupants/locataires/propriétaires, un gain de temps, des économies et de l’anticipation pour le gestionnaire, mais aussi de la valeur à la revente et de l’attractivité pour une commune… »

 

15h00, Flash info 4 : Mes besoins, mes ambitions
Trouver des solutions pour agir : des modes de financements innovants. Une démarche pour financer la rénovation énergétique de ses bâtiments : l’intracting.

Marie-Soriya Ao : « Là l’idée est de s’intéresser à l’étape d’après. Une fois l’état des lieux et la stratégie patrimoniale réalisés, quels sont les dispositifs financiers pour m’accompagner, notamment en région ? Contrats de performance énergétique (CPE), certificats d’économie d’énergie (CEE), ou encore l’intracting (démarche interne de financement permettant la définition, la mise en place et le suivi d’actions de performance énergétique sur un ou plusieurs bâtiments)… Les porteurs de projets doivent savoir que de nombreux outils et dispositifs existent. Pour cela nous ferons intervenir Isabelle Saffrey de la Banque des Territoires qui mène un travail important sur la stratégie de financement et s’appuie sur des retours d’expérience très inspirants. »

 

16h00, Conférence : Comment faire évoluer la qualité du logement en période de crise ?

Sylvain Cazaban : « Cette conférence sera menée par CERQUAL qui est le certificateur de la marque NF Habitat HQE. En avant-première, Emmanuel Peillex, va dévoiler l’évolution de leur cahier des charges en matière de projets de construction de bâtiments performants qui s’enrichit de 4 nouveaux profils anticipant l’avenir. En effet, dans un contexte de forte tension immobilière, d’évolutions réglementaires importantes (RE2020) et de crise sans précédent, il est important de savoir comment nous préparer au mieux en région AURA ? Pour les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’œuvre, les représentants de bureaux d’études ou d’entreprises, ce sera une opportunité de prendre connaissance de ces changements et de s’informer sur les façons de valoriser leurs futurs projets. »

Vous le voyez, cette 4e Journée de l’Eco-Bâtiment a été vraiment pensée pour que les échanges soient riches et concrets, et pour que chaque porteur de projets puisse en ressortir avec un regard nouveau sur la gestion de son patrimoine immobilier et en connaissant des entreprises, innovantes et locales, qui pourront répondre à ses défis. 

Au plaisir de vous accueillir le 13 octobre !


INSCRIPTION

Revenir aux articles